Leur corrlation avec les dernires dates se rapportant au massif de Termit, suggre que la mtallurgie du fer est apparue en Afrique occidentale vers 2800 BC, voire plus tt. Lhote, rcemment dcd, avait bien vu que lindustrie du fer en Afrique noire tait autochtone et ne venait pas de l Afrique du Nord par le Sahara (contrairement aux affirmations de R.

DELIBRIAS, 1976) imposent de multiplier les recherches et les datations dans ces deux rgions. Dans son article "La connaissance du fer en Afrique occidentale"[2], ds 1952 et avant toute datation, H.

On oublia mme que ctait Henri Lhote qui dcouvrit les caractres original et autochtone de lindustrie du fer en Afrique occidentale. Ils publirent les rsultats en 1974 dans les cahiers de l ORSTOM [31]. De telles dates excluent, bien videmment, la prtendue origine nord-africaine de la mtallurgie du fer en Afrique subsaharienne occidentale et confirment la justesse du raisonnement de H. (Soulign par nous)." dans la rgion d Egaro (Ouest de Termit), deux poteries provenant de sites qui ont livr des objets en fer, ont fourni des dates encore plus anciennes : 2520 et 1675 BC et mme 2900-2300 BC dautre part. Diop, in Dans louvrage, par ailleurs clair, prcis et bien document de Marianne Cornevin, qui restitue habituellement lhistorique des recherches, largumentation pertinente de H. La suggestion dune invention indpendante de la mtallurgie du fer au sud du Sahara et la mise en doute de la "thorie carthaginoise" y sont prsentes comme datant de 1985, avec un article de D. Plus tard des fondeurs apparaissent Moanda dans le Haut Ogou ca 2300 - 2100 BP (Schmidt et al.

revue d egyptologie online dating-76

En clair, il faudrait admettre : 1) que des forgerons "razzis" au nord du Sahara ont enseign leur technique des esclaves noirs razzis au sud par les mmes matres berbres, 2) que ces aides-forgerons noirs, soit quils aient russi senfuir, soit quils aient t "envoys exprs pour les commodits dapprovisionnement en mtal"[7], ont alors implant lindustrie du fer en Afrique occidentale.

Cette transmission et cette translation tant assures dans la deuxime moiti du 1er millnaire avant J. par les "matres" berbres, eux-mmes non initis cette technique, et tout cela : Les seuls lments ethnographiques, linguistiques, historiques, gographiques, archologiques que lon avait pu dgager, contredisaient lhypothse dune introduction de lindustrie du fer en Afrique Noire par l Afrique du Nord et le Sahara. Lhote ds 1952, on pouvait ajouter dautres considrations.

que, dans ces conditions, il parat tout fait prmatur daffirmer quels ont t les premiers centres de diffusion du fer en Afrique et quelles furent les routes de diffusion du fer travers l Afrique, dautant que les diffrents centres mtallurgiques dj trouvs semblent se situer tous dans une Antiquit assez lointaine.

Le professeur HIERNAUX a crit en 1962 : "Si nous sommes tents de regarder vers Mro, o les scories de fer forment des amas importants, lorsque nous cherchons le foyer de la mtallurgie en Afrique centrale et orientale, nous devons en fait attendre des donnes plus toffes, avant de pouvoir formuler des hypothses suffisamment tayes"[21]. Dans sa contribution Mtallurgies Africaines [37], intitule "Les mtallurgies du cuivre et du fer autour d Agadez...", D.

Their correlation with the last dates concerning the Termit massif, suggest that iron metallurgy appeared in Western Africa around 2800 BC, if not earlier.

DELIBRIAS, 1976) impose us to multiply investigations and datings in these two regions.

Il n'est pas impossible que le fer soit venu du Soudan occidental et central par l'Ennedi (cf. HUARD), dans le cadre d'un rseau d'changes trs tendu, quand le Sahara tait moins dsertique. MAUNY's "Carthaginian theory" the autochtonous characteristic of Black Africa's iron industry, but his consistent arguments had not been taken into consideration by historians of Africa, in spite of the publication in 1959 of the first datations of the Nok civilization in Nigeria : 3500 BC, 2000 BC, 900 BC, 200 AD (L. Mais il faut en mme temps que ceux auxquels on confie ce travail ne le connaissent pas car, par dfinition, ils doivent tre non seulement esclaves, mais aussi incapables de trouver eux-mmes les procds dextraction et de transformation du minerai de fer.

Les premires dates de Nok et celle de Ndalane, au Sngal (environ 2800 BC, cf. sicle BC), alors que l'gypte est dpourvue de ce minerai. The most convincing dates produced later are 1) those of the Termit massif, in 1972, 10th century BC, in 1988, 14th/15th centuries BC, in 1992, from 1675 to 2900 BC (cf. QUECHON), 2) those of lake Victoria-Nyanza region : 13 th/15th centuries BC, in 1982 (cf. Mauny dont le point de vue imaginaire prvalut sans raison valable) [3]. Mauny, les Noirs ne pouvaient tre, a priori, que des esclaves auxquels les Berbres "confiaient les travaux pnibles"[5], comme le travail du fer.

Les grands Empires noirs, sahliens ou soudanais, du plus ancien (Ghana) au plus rcent (Songha) mordaient largement sur le Sahara dont de vastes portions taient directement administres par des gouverneurs noirs [8].